LA SEPARATION, UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Toi et tes émotions

Pendant cette période, tu ressens certainement un tsunami d’émotions. Certaines te semblent légitimes : colère, tristesse, manque. Peut-être que d’autres sont plus difficiles à comprendre ou à identifier. Tu te sens soulagé.e de ne plus assister à leurs disputes ? Tes parents sont moins sur ton dos (ils sont beaucoup trop concentrés sur leurs propres problèmes !) et tu es même plutôt content.e de cette liberté supplémentaire ? Ou tu te crois parfois un peu coupable de certaines tensions ?

Tes parents restent les seuls responsables de cette décision. Tous ces sentiments sont normaux, et il est normal de passer de l’un à l’autre en peu de temps, voire de tout ressentir à la fois. Ces émotions te dépassent, t’empêchent de vivre normalement et que tu ne sais plus comment les gérer ? On n’a pas toujours envie de parler de ça à ses amis et on pense que ses parents ne sont pas toujours les mieux placés. Peut-être as-tu des adultes de confiance autour de toi avec qui tu pourrais discuter ? Tu as aussi le droit de t’adresser à des professionnels qui peuvent t’accompagner et te soutenir dans ces moments difficiles.

Il est aussi possible que ton père ou ta mère te confie ses ressentis autour de la rupture. Difficile alors de rester neutre et de ne pas avoir l’impression de favoriser l’un au détriment de l’autre ! Tu n’as évidemment pas à trancher. En revanche, tu as le droit d’avoir tes préférences et tes besoins, ce qui n’est pas la même chose. Si cette situation te pèse, n’hésite pas à en parler à ton père ou à ta mère. S’il te semble trop difficile d’aborder ce sujet avec eux, viens en parler avec une de nos intervenantes.

Liens utiles

  • Ciao.ch: site d'information, d'aide et d'échange pour les jeunes
  • 147: numéro d'aide d'urgence et site d'informations
  • Pro Juventute: projet d'aide et d'encouragement pour les enfants, les jeunes et leurs parents
  • Stop Suicide: prévention du suicide des jeunes