Lorsque les parents se séparent - Valentin*, 18 ans

"Ce qui restera le pire pour moi (...) c’était l’incapacité des adultes de régler leurs problèmes entre eux sans impliquer les enfants"

Je pense que quelque part j’ai eu de la chance, parce que j’étais encore très jeune lorsque le divorce s’est produit, et qu’au final sur le moment ce n’était pas une séparation trop difficile. Le plus important pour moi c’était de ne pas me retrouver seul face à cela, car j’avais mes soeurs qui traversaient la même chose. Ce n’était pas forcément quelque chose dont on avait besoin de parler, mais on savait qu’on était là les uns pour les autres. Je pense que si j’avais été enfant unique, ça aurait été beaucoup plus difficile. Ce que je voulais avant tout, c’est qu’on ne soit pas séparés les uns des autres, comme ça peut arriver parfois.  

Ce qui restera le pire pour moi est survenu par la suite : c’était l’incapacité des adultes de régler leurs problèmes entre eux sans impliquer les enfants. Je me sentais complètement tiraillé entre ma mère et mon beau-père d’un côté, mon père de l’autre. Ils trouvaient mille excuses bidon pour justifier que je ne puisse pas aller chez mon père. Je ne savais jamais si devais dire honnêtement à mon père pourquoi je n’allais pas en week-end chez lui, ou simplement ne pas y aller pour ne pas créer de conflit, au risque qu’il pense que c’est juste moi qui ne voulais pas le voir.

Avec le recul, je conseillerais à un jeune qui traverse ça d’en parler avec ses parents, de dire ce qu’il ressent. Ce n’est pas à l’enfant d’assumer le choix des adultes. Déjà qu’il subit le divorce alors qu’il n’a rien demandé, ce n’est pas à lui de supporter en plus ces pressions.

Pas mal de jeunes pensent que c’est leur faute, culpabilisent pour rien. A mon avis ça ne sert à rien de s’inquiéter pour ça. Il faut garder en tête que nos parents nous aiment et sont des êtres humains, et donc qu’ils ne font pas forcément tout juste. Chacun fait le maximum qu’il peut sans se rendre compte de l’effet que ça a sur les autres. Tu n’as pas appris à être parent, tu fais donc ce que tu peux avec ce que tu as. Et de toute façon au final, je pense que c’est préférable que des parents divorcent quand ça ne va pas, plutôt que de rester ensemble, ce qui est le pire.  

Valentin*, 18 ans

* Prénom d'emprunt

Témoigner

Si toi aussi tu as vécu la séparation de tes parents et que tu souhaites transmettre ton témoignage, écris-nous.

Trouver des infos

Tu trouveras plus d'informations sur la séparation parentale ici.